Les origines d'Angers Gymnastique

Créé en juin 2002, le club Angers Gymnastique est désormais le seul club de gymnastique de la ville. Toutes les disciplines importantes de la gymnastique y sont pratiquées.

Il provient initialement de la fusion de quatre clubs de gymnastique féminine et d'un club de gymnastique masculine:

l'AGC

Angers Gymnastique Club (AGC), club de Gymnastique Artistique Féminine exclusivement, a intégré la nouvelle structure en 2002.

les Hirondelles de Belle-Beille

Lui aussi club de gymnastique féminine d'un quartier nord de la ville, il intègre Angers Gymnastique la même année.

la SGTA

Ce club (Société de Gymnastisue et de Tir à l'Arc) possédait une section de Gymnastique Artistique Féminine qui s'est fondue dans Angers Gymnastique en 2002.
La SGTA était un très ancien club de sport angevin qui pratiquait dans le centre ville diverses activités sportives dont la gymnastique.

la Vaillante GR

La Vaillante est un club de sport multi-activités qui possédait aussi une section Gymnastique Rythmique affiliée à la FFG. C'est cette section qui a intégré en 2008 la structure d'Angers Gymnastique.

l'AS Doutre

L'AS Doutre est le seul club de Gymnastique Artistique Masculine qui ait intégré la structure d'Angers Gymnastique.
Comme l'AGC, les Hirondelles de Beille Beille et la SGTA, ce club participa à la fondation d'Angers Gymnastique
Mais un peu d'histoire…

C'est le 27 avril 1942 en présence de 75 personnalités, sous la présidence du Chanoine de l'Etoile, de MM. les curés de Sainte Thérèse, de Saint Jacques, du directeur de Saint Vincent de Paul et de tous les dirigeants que fut fondée l'A.S.Doutre. Ce nouveau club provenait de la fusion des clubs du Ronceray, de l'Avant-Garde ainsi que de la Saint Jacques Sports pour les masculins et des Abeilles et Libellules pour les féminines.

Ce fut le commencement d'une grande aventure. A l'époque, les activités pratiquées au club étaient: la gymnastique, la fanfare, le basket, la natation, l'escrime, le ping-pong l'athlétisme. L'AS Doutre participait aussi aux colonies de vacances.

Dans les années qui suivirent, le club entama sa spécialisation: les sections autres que la gymnastique masculine reprirent leur indépendance ou disparurent faute d'animateurs compétents et dévoués.

Plusieurs Directeurs, Présidents, Moniteurs doués, dynamiques et pleins de zèle ont préparé un terrain propice à l'épanouissement de la gymnastique artistique. De magnifiques fêtes rassemblaient parfois plus de 10.000 spectateurs. Le club invitait tour à tour la Garde Républicaine de Paris, les Pompiers de Paris, la Sélection Française... Localement, le club accueillait jusquà 25 sociétés de Gymnastique et de Musique. L'AS Doutre fût en Union d'Anjou 16 années consécutives Champions Adultes et pupilles.

Dans les années 50 le niveau technique progressa encore pour classer le club Champion de France Promotion (FSCF) à Lille en 1954, 3ème au Mans en 1959 en Fédéral Honneur, à nouveau Champion en 1970 à St Sébastien sur Loire.

Plusieurs champions individuels sortirent des rangs de l'AS Doutre: deux sélectionnés internationaux FSCF, un sélectionné pré-Olympique , un champion de France Olympique, 3 Champions fédéraux Juniors, et de nombreuses places d'honneur furent acquises.
Il faut rendre ici hommage au principal moniteur de l'AS Doutre: Maurice BERTEAU qui a donné son nom à une salle de la ville d'Angers, boulevard Davier.

Les années 90 ont été une période de déclin pour l'AS Doutre (démission d'entaineur, diminution d'effectif...). Elle conduisit le Président de l'époque: Paul BRANGEON à envisager un regroupement en 2002 avec d'autres club de la ville.
Une nouvelle dynamique est née de ce rassemblement que l'on retrouve désormais au travers des résultats d'Angers Gymnastique.